Claude Bolling PDF Imprimer Envoyer
Pianiste,compositeur, arrangeur et chef d'orchestre

14 avril 2009

 

Raymond Moretti, en plus du grand peintre que j'admirais, de l'amateur et du connaisseur de jazz que je connaissais, était mon "copain de nuit".

Il dormait peu, préférant la nuit au jour pour peindre, je restais tard à mon piano, appréciant la quiétude  de la maison silencieuse.

Alors, on se téléphonait. Pour joindre Raymond, il fallait connaître le code, comme au cinéma : trois sonneries puis raccrocher, puis deux sonneries encore.

Les sujets de conversations entre les deux taiseux que nous étions pouvaient aller du jazz à l'actualité, ou aux ovnis qui nous passionnaient. Les discussions pouvaient durer jusqu'au petit matin et étaient aussi passionnées que passionnantes.

Aujourd'hui encore, j'ai mal de ne pas pouvoir saisir le téléphone vers les 2 heures du matin pour appeler mon copain Raymond, tant il est vrai que jamais au grand jamais son trou dans l'eau ne se refermera.