Jean-Claude Landi PDF Imprimer Envoyer

Graphiste

Janvier 2009

 

Voici un moment particulier avec Raymond (mis à part les merveilleux instants chez Jack et Denise les mercredis.)

Un matin de très bonne heure Raymond m'avait donné rendez-vous sur la place des Reflets, je ne me souviens plus pour quelle mise en page d’affiche, et lorsque notre séance de travail fut terminé, je lui parlais des week end passés à Dieppe et des fruits de mer dont je raffole ; vers 9 heures nous avons commencé à avoir une petite faim ! alors il m'a emmené en déguster à côté de chez lui. Ce fut un moment délicieux. La Défense était silencieuse, nous étions seuls et bien sûr nous avons refait le monde.

Pour moi cela a été divin, simple, authentique ; je sais c'est peu de chose mais je m'en souviens toujours avec un plaisir immense.

J'admirais beaucoup Raymond pour toutes ses qualités professionnelles évidemment, mais surtout pour l'amitié qu'il distribuait et ce désir permanent de faire plaisir à ses amis. C'est un grand vide pour moi maintenant isolé dans la Bourgogne profonde.